Faites-vous la même erreur que ces candidats à l’examen du CCPCT?

méthode pour apprendre l'anglaisIl y a un phénomène que je n’ai toujours pas compris à ce jour, plusieurs années après avoir passé les épreuves écrites de l’examen du CCPCT.
Cette situation aussi incompréhensible qu’étrange, non seulement cassait le rythme en interrompant l’enchaînement du passage de chaque unité de valeur, mais paraissait surtout à mes yeux complètement aberrant dans le cadre d’une formation diplômante qui allait déployer sur la route des futurs professionnels dans une ville aussi cosmopolite que Paris.

A cette époque (et sauf erreur de ma part, c’est toujours le cas aujourd’hui), passer l’épreuve d’Anglais était facultatif et une partie des candidats était invitée à patienter dans le couloir, le temps que ceux qui comme moi avaient choisi de se tester au QCM dans la langue de Shakespeare pour récolter un peu plus de points et se donner un max de chances d’être admis.

Le pire dans tout ça c’est que cette épreuve n’était pas pénalisante même en cas d’échec; pourquoi donc se priver de points bonus? what the f.ck?

Au delà de l’aspect purement comptable, je pense qu’un chauffeur de taxi doit un minimum pouvoir s’exprimer en Anglais, surtout dans une capitale comme Paris où la concentration de clientèle de touristes étrangers est énorme.

Maîtriser l’épreuve d’Anglais : un atout incontestable pour tout chauffeur de taxi

A l’heure où il est souvent question d’excellence, de comparer la qualité perçue entre les taxis des différents pays, de rendre l’expérience du client la meilleure possible afin qu’il garde un souvenir positif, il est presque vital de pouvoir dialoguer dans un anglais correct pour éviter tout malentendu avec les personnes qu’on transporte.

Et au delà de ça, moi qui suis partisan de l’amélioration personnelle permanente, je pense que plus on acquiert de connaissances tout au long de sa vie, plus on sera capable de la rendre meilleure.

C’est la raison pour laquelle je suis persuadé que même si la communication avec votre clientèle étrangère reste possible avec des mimes, onomatopées et gribouillis griffonnés sur un bout de papier, cette nouvelle corde à votre arc vous sera bien utile tôt ou tard, dans une circonstance que vous n’imaginez peut-être pas encore aujourd’hui.

Apprendre l’Anglais et atteindre un niveau excellent sans forcément être doué pour les langues

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’y a pas de don de la nature qui fait donner l’impression d’avoir des dispositions inscrites dans les gènes pour assimiler plus facilement la grammaire, le vocabulaire et la prononciation d’une nouvelle langue.

Tout est question de méthode, et les personnes qui savent restituer rapidement ce qu’ils viennent d’apprendre parfois ne s’en rendent même pas compte. D’ailleurs il n’y a pas de secret, ce qui fait toute la différence: c’est PRATIQUER.

Seulement, on ne sait pas toujours instinctivement par où commencer. Sans compter que le temps et peut-être aussi les moyens financiers nous manquent pour se payer un séjour en immersion dans un pays anglophone.

On peut également envisager de lire des bouquins ou des journaux en anglais, regarder des films ou des séries en VO, participer à des rencontres de groupes d’échange linguistique, chatter avec des correspondants étrangers … les options sont nombreuses, le truc c’est de savoir s’organiser, ou bien de s’entraîner sans en avoir l’air, naturellement, avec une solution adaptée à des gens pressés comme nous.

Relevez le défi : 30 jours pour parler Anglais

J’ai découvert récemment une toute nouvelle façon d’acquérir un bon niveau en Anglais pour pouvoir tenir une conversation avec aisance, en 30 jours, facile et pas cher. Cliquez sur la bannière ci dessous pour en savoir plus:

Mise au point par le centre d’études de l’Anglais, cette méthode met de côté toute la théorie et le superflu pour vous concentrer sur l’essentiel. Elle élimine également l’aspect chiant et rébarbatif de retenir par cœur des listes interminables de verbes irréguliers et de mots de vocabulaire inutiles.
C’est juste une question de bon sens en fait : ce qui ne procure pas de plaisir est vite abandonné; vous allez voir que vous allez vous surprendre en mesurant vos progrès jour après jour à raison d’une vingtaine de minutes quotidienne seulement.

30 jours sans effort et à prix donné.

Personnellement, j’avais déjà essayé les cours d’Anglais en ligne proposés par des instituts renommés très sérieux. Leur contenu est bien fourni et la pédagogie de qualité, le problème c’est qu’en plus d’être très coûteux (plusieurs centaines d’euros), ces cours ne s’adressent pas forcément à des gens comme nous, déjà en formation ou en activité.
Le public qui y trouvera son avantage est plutôt celui des étudiants qui ont tout le temps devant eux pour explorer et répéter inlassablement la tonne d’exercices mise à leur disposition.

Nous, le temps, on ne l’a plus et ce qu’on veut, c’est des résultats rapides
.

Ici, avec la méthode , l’idée est d’être efficace avec du concret et des outils réellement utiles, pour un tarif qui va vous surprendre tellement qu’il est insignifiant et ridicule par rapport au bénéfice que vous allez en tirer et conserver pour toute votre vie. Et parce que l’auteur est si convaincu de votre réussite avec sa solution, vous allez pouvoir l’essayer sans risque dès aujourd’hui.
Are you ready to speak English? OK, so click here now:

Etiquettes:,

Qu'en dites-vous?